Outils pour utilisateurs

Outils du site


faq:les_moteurs_ethiques

Une association d'intérêt général doit-elle se financer auprès de moteur de recherche dit "éthique" ?

La question a été posée dans le groupe de monnaie locale auquel je participe, à savoir chercher des financements en faisant la promotion de moteur de recherche gratuit dit “éthique”.

Qu'est ce que le gratuit ?

L'autre jour, je suis allé dans un village de 100 habitants. Je leur ai dit “vous avez de la chance que ce DVD ne soit pas gratuit !”.

Car s'il avait été gratuit, c'est moi qui aurait estimé sa valeur. Par exemple, au-delà du support, je peux vouloir récupérer aujourd'hui 100 000 € de ce DVD. C'est facile. La veille de la conférence, je serais allé voir le boulanger pour lui dire, donne-moi 100 € et je parle de toi à ma conférence (1€ par spectateur c'est rien). Et il me les aurait donnés. Puis j'aurais vu l'épicier. Puis le boucher, le buraliste… Finalement les 100 000 €, je les aurais trouvés. Coût pour les villageois ? Rien puisque c'est gratuit. En fait, rien le jour de la conférence. Bien évidemment, le prix du pain va légèrement augmenter, celui des légumes également… Leur pourvoir d'achat aura diminué de 100 000 € pour le village. Bref, en moyenne de 100 000 / 100 habitants, soit 1 000 € par habitant.

1 000 €, ça fait cher le DVD gratuit !

Dans un système d'offre et de demande, le client peut dire 10 € c'est trop pour ton DVD. Mais dans le gratuit, c'est “no limit”. Car c'est celui qui vend le “gratuit” qui fixe son prix.

Le gratuit via l'Internet

Un ado qui télécharge de la musique gratuite via l'Internet va de même déporter le financement. C'est à cause de la propagande commerciale qu'il pourra le faire. C'est la plateforme de téléchargement qui fixe son prix. Par exemple, il verra la propagande d'une compagnie des eaux pendant l'écoute. Pourquoi une compagnie des eaux puisqu'il n'a pas de salaire ? Les enfants sont prescripteurs (propagande indirecte) et en plus son père, c'est le maire. Ce coût sera reporté au client final. C'est donc un type au RSA qui devra payer les 30 € de téléchargement.

Vous voulez vous faire des tunes faciles ? Créez un service gratuit ! Les clients ne discuteront pas du tarif, puisqu'ils ne verront pas la facture.

Il en est de même pour un service de moteur de recherche “gratuit”. C'est le moteur de recherche qui fixe son prix. Pendant la recherche, la propagande prendra la forme de lien mis en avant (la compagnie des eaux). C'est de nouveau le type au RSA qui payera la facure du moteur.

D'autant que, en plus du service de recherche, certains moteurs vendent également vos données personnelles. Une sacrée valeur ajoutée !

Mais le marché est déjà occupé, comment se faire connaître ?

L'entreprise privée “PiPo” a la solution : demander à des associations “respectables” de “collaborer”. Elle leur dit qu'elle leur donnera de l'argent en contrepartie. Ne riez pas. PiPo le dit : “sa com' ne lui coûtera que quelques… gouttes d'eau !”. C'est à dire en langage courant : rien.

Le montant du financement de ces associations “respectables” sera fixé par PiPo. Ce montant correspond exactement à l'investissement que PiPo est prête à concéder pour se faire connaître. Car c'est son image de marque. Et ce montant sera prélevé sur sa vache à lait habituelle : le type au RSA.

  • L'ado qui télécharge est heureux, son audition “rapporte” à une association “d'intérêt général” (en exploitant le type au RSA).
  • L'association est heureuse, son financement n'est qu'un impôt sur l'activité “gratuite” (en exploitant le type au RSA)
  • Pour le type au RSA cela ne représente rien à l'année, juste 90 € (1/3 musique, 1/3 moteur de recherche, 1/3 soutien de l'association).

Dans ce modèle, c'est la circulation de la propagande commerciale qui crée la richesse en exploitant les êtres humains en bout de chaîne (le type au RSA). Autrement dit : le modèle de l'hyperconsommation qui développe les inégalités sociales.

Le plus amusant, c'est que, dans Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne, on entend le mot Éthique. Son objet est de créer de la richesse par la circulation de la monnaie, pas par de la circulation de la propagande commerciale.

Après la terre, le vent, le feu et l'eau, PiPo est le cinquème élément : la propagande commerciale. Quand vous rendrez-vous compte que PiPo vous joue de la flûte ?

Vous avez dit gratuit ou éthique ?

Un conseil, allez sur ces moteurs “éthiques”, regardez quels projets ils financent et cessez de donner votre obole à ces associations “caritatives”. Bref, pensez à soulager le type au RSA.

Comment reconnaître un service public ou service libre ? (par opposition d'un service “gratuit” de propagande)

Un service public est un centre de coût, pas de profil. La santé, Framasoft, Riseup, Wikipédia, … ont besoin de l'argent du citoyen (impôts, dons). Vous n'y trouverez pas de propagande. Ils ne gagneront pas d'argent s'il y a plus de malades ou plus de clics. Vous n'aurez pas de proposition de “partenariat”.

Prolongement en bout de chaîne

Revenons à ce type au RSA, aux précaires… ceux que je nomme nouveaux esclaves économiques.

Vous avez du remarquer que peu de gens auraient les moyens de voir leur médecin s'il n'y avait pas la sécu (il suffit de faire le constat aux États-Unis et des tentatives de l'Obama-Care pour s'en rendre compte). La sécu est une subvention qui injecte de la monnaie dans le système de santé français pour créer de la richesse (rôle naturel des services publics et des fonctionnaires). A tel point que des laboratoires privés développent des médicaments mortifères pour en profiter.

Et bien, les revenus minimun sont également exploités par la propagande commerciale pour se financer. Les précaires qui culpabilisent déjà de leurs minimas n'ont pas le courrage de la dénoncer, de demander un minimum vital à 1 500 € par mois ou même de réclamer un salaire à vie inconditionnel pour tous (voir Bernard Friot et le réseau salariat). La société les incite à promouvoir eux aussi le “gratuit” comme solution à leur situation. Bref, ils se retrouvent bien malgré eux les marionnettes utiles de cette finance sans aucune éthique.

voir le chapitre en lien :

La pauvreté (15'36“)

faq/les_moteurs_ethiques.txt · Dernière modification: 04/04/2017 16:20 par webmestre

Outils de la page