Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

debut

La version 3 du DVD est disponible au téléchargement.

  • menu sonore
  • 6 bonus
    • 3 suppléments : prélude, google, linky
    • 3 variations : pizza, le gratuit, pétitions

Un spectacle sur le manque de moralité des sociétés technophiles.

Dans l'esprit des conférences gesticulées1) , ce spectacle, avec des exemples concrets, prend le contre-pied de l'idée générale véhiculée faisant croire que les techniques d'information et de communication seraient censées apporter des solutions à tous les maux de notre société : mémoire, écologie, gratuité, démocratie, bonheur, emploi et même… l'immortalité.

Ce serait ignorer notre implication politique à les utiliser… ou pas.

  • Le numérique est-il éternel ?
  • Pollue-t-on la planète en postant des albums photos sur l'Internet ?
  • Le “gratuit” (décoré de propagande commerciale) est-il la revanche des pauvres ?
  • Est-on libre en signant des pétitions en ligne ?
  • Peut-on savoir mes pensées intimes quand je fais les courses ?
  • L'informatique réduit-elle le chômage ?

Bref un moment de détente joyeux et… instructif.

Cette conférence a été réalisée pour le FSL 2015 dont un thème était “lanceur d'alerte”.

Une ébauche (conférence avec diaporama) a été présentée le lundi 24 novembre 2014 à Josselin.

Une première version “gesticulée” a été jouée le mercredi 7 janvier 2015 à Josselin, puis enfin lors du FSL 2015 le samedi 31 janvier 2015.

Un second format (2.0) a été joué vendredi 24 juin 2016 à Josselin.

D'autres représentations sont en préparation pour 2017.


Deux suppléments en ligne (voir les autres chapitres) avant leur intégration dans le DVD :

Le Linky (10'30“)



Le Gratuit (6'15”)



Le “meilleur des mondes” d'Aldous Huxley décrit ce que serait la dictature parfaite : une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves “auraient l'amour de leur servitude”.

Heureusement, La Boétie nous éclaire : “Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres”.



debut.txt · Dernière modification: 14/09/2018 17:49 par webmestre